Essays
Michel de Montaigne

Preface sur les Essais de Michel Seigneur de Montaigne, par sa Fille d’Alliance (1598)

Lecteur, si je ne suis assez forte pour escrire sur les Essais, aumoins suis-je bien assez genereuse pour advouër ma foiblesse, et te confesse que je me retracte de cette Preface que l’aveuglement de mon aage, et d’une violente fievre d’ame me laissa n’aguere eschaper des mains : lors qu’apres le deceds de l’Autheur, Madame de Montaigne sa femme me les feit apporter, pour estre mis au jour enrichis des traicts de sa derniere main.

Si je me renforce à l’advenir, je t’en diray, sinon ce qu’il faudroit, aumoins ce que je pense et ce que je sçay : ou si je ne sçay rien, encore prendray-je la plume pour te prier de m’apprendre ce que tu sçauras.

Pour cette heure dis-je ne te donneray rien que mes oreilles afin d’ouyr quel sera ton advis sur ce livre. Que t’en semble donc Lecteur ?

Related pages

Related documents

How to cite this page

  • Montaigne, Michel de. “Preface sur les Essais de Michel Seigneur de Montaigne, par sa Fille d’Alliance (1598).” HyperEssays.net. Last modified August 10, 2021. https://hyperessays.net/bordeaux/book/fm/chapter/3

Metadata

Original text in Middle French (1598, Public domain). • Last modified on August 10, 2021.